Benjamin CONSTANT

Benjamin Constant de Rebecque est un homme politique et écrivain franco-suisse. Après une brillante éducation en Allemagne et en Ecosse, Benjamin Constant mène une vie d’errance avant de s’attacher à Madame de Staël dès 1794. A cette époque, elle anime le Cercle de Coppet, un regroupement libéral, anti-napoléonien et romantique. Benjamin Constant s’éprend de cette femme charismatique. Pour autant, leur relation reste très électrique.
Républicain et engagé en politique depuis 1795, il soutiendra le Coup d’État du 18 fructidor an V, puis celui du 18 Brumaire. Il devient sous le Consulat le leader de l’opposition libérale dès 1800. Après avoir quitté la France pour la Suisse puis l’Allemagne, il se rallie à Napoléon pendant les Cent jours, et il revient en politique sous la Restauration. Élu député en 1818, il le sera encore à sa mort en 1830. Chef de file de l’opposition libérale, connue sous le nom des « Indépendants », il est l’un des orateurs les plus en vues de la Chambre des députés et défend le régime parlementaire. Lors de la Révolution de juillet, il soutient l’installation de Louis-Philippe sur le trône.
Auteur de nombreux essais sur des questions politiques ou religieuses, Benjamin Constant est aussi écrivain et on lui doit des romans psychologiques sur le sentiment amoureux comme “Le Cahier rouge” (1807) où se retrouvent des éléments autobiographiques de son amour pour Madame de Staël, et “Adolphe” (1816). (Source : Wikipédia)