Eugène DABIT

Eugène Dabit est un écrivain français. Né le 21 septembre 1898 à Mers-les-Bains (Somme), Eugène Dabit vécut une enfance heureuse auprès de ses parents, de simples ouvriers. Sa scolarité se termina, en 1911, par un certificat d’études primaires, qui restera son seul diplôme.Doué pour le dessin, il fut, en 1912, apprenti-serrurier chez les « Compagnons du Devoir », Mais la guerre de 1914 interrompit brutalement ses études et son apprentissage.
Trop jeune pour le service militaire, il attendit d’être incorporé dans sa classe 1918 mais prit les devants pour entrer, en décembre 1916, dans l’artillerie lourde. Il connut alors un moment de dépression. Il fut envoyé en opérations, dans le tragique secteur du ‘’Chemin des Dames’’. Sa blessure parisienne le fait muter comme radio-télégraphiste de l’armée, réparant parfois les lignes sous les bombardements.
En 1922, Eugène, aidé par ses parents, entreprit de se lancer dans l’industrie de la soie peinte avec son ami et associé Christian Caillard. Le commerce tourna vite au succès, leur faisant ainsi gagner une petite fortune. Les parents d’Eugène devinrent propriétaires de l’« Hôtel du Nord », sis au 102 quai de Jemmapes à Paris (10ème) au bord du Canal Saint Martin et s’y installèrent en tant que gérants. Eugène se fit, parfois, portier de nuit, observant les gens à leur passage, ce qui l’inspira pour ses futurs romans. En 1931, il obtint le Prix du roman populiste, pour son roman ‘’Hôtel du Nord’’. Si Carco est le héraut du Paris voyou, Dabit représente le Paname ouvrier. La même année, l’Association des écrivains et des artistes révolutionnaires étant créée, il s’y inscrivit en tant que membre actif.
En 1936, sur invitation de Gide, Eugène Dabit effectue un voyage en URSS à caractère littéraire en compagnie des membres de son groupe. Sa mort de la scarlatine survient à Sébastopol. (Source : Wikipédia)