Denis DIDEROT

Denis Diderot est un écrivain, philosophe et encyclopédiste français des Lumières, à la fois romancier, dramaturge, conteur, essayiste, dialoguiste, critique d’art, critique littéraire, et traducteur. Fils d’un maître artisan très réputé, Denis Diderot a une enfance heureuse. De 1713 à 1723, il fait ses classes secondaires chez les jésuites. En 1726, il devient prêtre à Langres et en 1928, il part achever ses études à Paris. Il obtient, en 1735, un diplôme de philosophie et un autre de théologie à la Sorbonne.
Par la suite, il abandonne cette carrière ecclésiastique, désirée par son père, au profit du droit et devient clerc auprès du procureur. Parallèlement il écrit des articles de physique et de mathématique pour Le Mercure de France. Il apprend l’anglais et à la fin des années 1730, se tourne vers la traduction.
C’est en 1747, qu’il se lance dans ce vaste projet qu’est L’Encyclopédie, à laquelle il va consacrer 20 ans de sa vie. En 1748, paraît son premier roman. En 1749, la censure condamne ses écrits et il est incarcéré trois mois au château de Vincennes. En 1750, il est nommé à l’Académie Royale des Arts et des lettres de Berlin.
En 1755, il rencontre Sophie Volland, avec laquelle il entretiendra une liaison jusqu’à sa mort. En 1762, il vend en viager sa bibliothèque à Catherine II. Il se met ainsi à l’abri financièrement, mais cet acte modifiera la perception de son œuvre. En 1769, Grimm lui confie la direction de la revue Correspondances Littéraires où il publie de nombreuses critiques et des articles philosophiques.
Pendant la Révolution, les sépultures de l’église Saint-Roch, où il est enterré, sont détruites et les corps jetés à la fosse commune. La sépulture et la dépouille de Diderot ont donc disparu.(Source : Babelio)