Roland DORGELES

Roland Lecavelé, dit Roland Dorgelès, est un journaliste et écrivain. Il étudie l’architecture à l’École des beaux-arts. Après ses études, il se lance dans le journalisme en collaborant avec plusieurs journaux (“Messidor”, “Paris-journal”). Ses premiers ouvrages sont des pièces de théâtre (“La corde au cou”). A cette époque il choisi, en débutant dans les lettres, son nom d’écrivain en souvenir de séjours thermaux de sa mère à Argelès.
Lors de la première guerre, il est engagé volontaire en août 1914, bien qu’ayant été deux fois réformé. Nommé caporal, il reçoit la croix de guerre.
Au front, il prend des notes desquelles naîtra le chef d’œuvre “Les croix de bois” (prix Fémina 1919), ouvrage qui le rendit célèbre et qui parut en 1922. 
En 1929, il succède à Georges Courteline à l’Académie Goncourt. Jusqu’à la deuxième guerre mondiale, sa vie sera faite de nombreux voyages très prolifiques au niveau littéraire. En 1939, il devient correspondant de guerre pour “Gringoire”. 
Il racontera les évènements de la seconde guerre mondiale dans deux livres : “Vacances forcées” (1945) et “Carte d’identité” (1945).
En 1954, il est élu président de l’Académie Goncourt, fonction qu’il occupe jusqu’à sa mort en 1973.
Source : burgondy.b-blog.fr/date-2007-10-7.html.