Anatole FRANCE

François-Anatole Thibault, dit Anatole France, est un nouvelliste, critique et romancier français. Fils d’un libraire qui compte parmi ses clients les frères Goncourt et des écrivains célèbres, Anatole France fait des études assez médiocres au collège Stanislas et semble avoir toujours manifesté le désir d’écrire. Il obtient son premier succès littéraire en 1881, avec “Le Crime de Sylvestre Bonnard”, roman où apparaît, pour la première fois dans son oeuvre, le personnage de l’érudit enfermé (ou réfugié ?) dans sa bibliothèque, distrait, lunaire, aimable et souvent naïf.
Le style d’Anatole France, que conspuent les Surréalistes, lesquels, trop politiquement marqués, ne pardonnent pas au romancier ses prises de position anti-bolcheviques, est fin, léger en surface, spirituel, “classique” certes mais toujours porteur d’un humour qui sait se faire soit naïf et simple, soit au contraire noir et féroce. La tétralogie de l'”Histoire contemporaine”, qui regroupe les quatre romans dont M. Bergeret est le héros, et qui présente un juste panorama de la France sous la IIIème république (et tout particulièrement pendant l’Affaire Dreyfus), tient plutôt de l’humour noir et tranquille.
Il est élu à l’Académie française en 1896. Il reçoit le prix Nobel de littérature pour l’ensemble de son œuvre en 1921.(Source : Babelio)