Théophile GAUTIER

Né à Tarbes en 1811, Théophile Gautier est cependant parisien depuis sa plus jeune enfance. En 1829 il rencontre Victor Hugo qu’il reconnaît pour son maître. En 1836, à la demande de Balzac, il donne des nouvelles et des critiques d’art au journal La Chronique de Paris. Il collabore ensuite intensément à d’autres journaux, en particulier La Presse. 

L’égyptologie est à la mode depuis que Champollion a découvert les secrets de l’écriture hiéroglyphique. Théophile Gautier passionne ses lecteurs, dès le 11 mars 1857, avec Le Roman de la Momie, une histoire d’amour qui se déroule au temps des pharaons. 

Il continue à publier des articles ou des poèmes, mais aussi une biographie de Balzac ou des œuvres de fiction comme son roman de cape et d’épée Le Capitaine Fracasse (1863). Il est nommé bibliothécaire de laprincesse Mathilde et fréquente les salons littéraires du Second Empire.

Il meurt en 1872 laissant l’image d’un témoin de la vie littéraire et artistique de son temps dont les conceptions artistiques ont compté et dont l’œuvre diverse est toujours reconnue. (Source : Wikipédia)