Jean GIRAUDOUX

Hippolyte Jean Giraudoux est un écrivain et un diplomate français.
Il est reçu à l’École normale supérieure en 1903. Passionné par la culture germanique, il fait un séjour en Allemagne en 1905. Il se rend aussi aux États-Unis en 1907.
À partir de 1910, Giraudoux devient diplomate. Pendant la Première Guerre mondiale, il est mobilisé comme sergent, puis nommé sous-lieutenant, avant d’être nommé chevalier de la Légion d’honneur. En 1921, il est chef du service des œuvres françaises à l’étranger. En 1924, il est nommé chef des services de presse du Quai d’Orsay.
Il écrit d’abord des romans comme “Suzanne et le Pacifique” (1921), “Siegfried et le Limousin” (1922; qui lui apporte le succès) ou encore “Juliette au pays des hommes” (1924). En 1928, il rencontre Louis Jouvet qui met en scène et interprète certaines de ses pièces : “Amphitryon 38” (1929), “Judith” (1931), “Intermezzo” (1933), “La Guerre de Troie n’aura pas lieu” (1935), “Électre” (1937) et “Ondine” en 1939.
En 1939, il est nommé commissaire à l’Information. Après la défaite, il démissionne et part dans sa famille près de Vichy. Il revient à Paris en 1943.
Pendant l’entre-deux-guerres, Giraudoux est l’un des plus grands dramaturges de la scène française. Il participe comme d’autres dramaturges des années 1930-1940 (Cocteau, Anouilh, Sartre, Camus…) à la réécriture des mythes antiques éclairés par les mentalités modernes. (Source : www.etudes-litteraires.com)