Nicolas GOGOL

Nicolaï Vassiliévitch Gogol est un prosateur, dramaturge, poète, critique littéraire et publiciste russe d’origine ukrainienne.
Fils d’un petit fonctionnaire issu d’une famille ukrainienne de soldats et de prêtres anoblis au XVIIe siècle, il est l’aîné de douze enfants. Petit garçon à la santé fragile, il passe son enfance à Vassilievka, où son père possède une propriété.
En 1829, Gogol fait ses premiers pas littéraires en publiant, sous le pseudonyme de V. Alov et à compte d’auteur, le médiocre poème romantique Hanz Küchelgarten. Éreinté par la critique, il retire les exemplaires des librairies pour les brûler. Lorsque le succès lui sourira, Gogol ne parlera à personne de cet échec littéraire. Après cet échec, il s’échappe une première fois de Russie et passe deux mois dans le nord de l’Allemagne, sous couvert de mensonges successifs.
Gogol s’installe à Saint-Pétersbourg en 1828 et commence à publier des nouvelles. Il y rencontre Pouchkine qui l’encourage à écrire. Il obtient ses premiers succès littéraires avec les “Soirées du hameau de Dikanka”, qui lui assurent la célébrité.
Il publie le recueil “Arabesques”, qui contient notamment La Perspective Nevski, Le Portrait et Le Journal d’un fou. A partir de 1841, il bascule dans une exaltation religieuse et messianique. (Source : Gallimard)