Pierre MAC ORLAN

Pierre Mac Orlan, de son vrai nom Pierre Dumarchey , est un écrivain français, créateur d’une œuvre imposante.
Auteur d’une œuvre abondante et variée, il débuta par l’écriture de contes humoristiques, après avoir en vain tenté une carrière dans la peinture. Après la Première Guerre mondiale, son inspiration se tourna vers le registre fantastique et le roman d’aventures. La dernière partie de sa carrière littéraire fut consacrée à l’écriture de chansons, d’essais et de mémoires.
De 1901 à 1904, il est correcteur d’imprimerie à Rouen, pour La Dépêche. Il habite rue des Charrettes. C’est dans les rues et les bars de Rouen qu’il rencontre le “fantastique social” et qu’il commence à signer des tableaux Mac Orlan.
Au cours de sa jeunesse dans les premières années du XXe siècle, Mac Orlan vécut à Montmartre. Le cabaret Le lapin agile, l’accueille en compagnie de Max Jacob, Apollinaire, Carco, Dorgelès, Picasso, Vlaminck. La femme du patron, le “père Frédé”, a eu une fille (Marguerite Luc) d’un premier mariage, qui va faire le bonheur de l’écrivain pendant cinquante-deux ans.
À la même époque, il séjourna également à Rouen, Londres, Palerme, Bruges, etc. Les souvenirs qu’il conserva de cette période, où ses moyens d’existence furent souvent précaires, lui servirent de matériau pour élaborer une œuvre à forte connotation autobiographique, qui influença entre autres André Malraux, Boris Vian et Raymond Queneau.  (Source :terresdecrivains.com)