Camille MAUCLAIR

Séverin Faust, dit Camille Mauclair, né le 29 décembre 1872 à Paris où il est mort le 23 avril 1945, est un poète, romancier et critique français.
Disciple de Mallarmé, et parmi les meilleurs historiens du symbolisme, il collabore à des revues telles que La Conque, La Revue indépendante, La Revue de Paris et de Saint-Pétersbourg, La Revue blanche, le Mercure de France, le Coq rouge, les Essais d’art libre, les Entretiens politiques et littéraires, L’Art moderne, L’Ermitage, la Société nouvelle, L’Image, la Nouvelle revue, la Revue encyclopédique, la Grande revue, la Revue des revues, et pour des journaux tels que L’Estafette, L’Événement, Gil Blas, La Cocarde, Le Figaro, L’Aurore et La Dépêche de Toulouse. Il collabore aussi à la presse anarchiste. Son œuvre est aujourd’hui considérée comme mineure et suiviste des courants littéraires de son temps auxquels elle apporte néanmoins un éclairage précieux. Avec Aurélien Lugné-Poë, il fonde le Théâtre de l’Œuvre.
Il ne fut dreyfusard que par fidélité à Clemenceau. Il fut accusé d’avoir été un collaborateur du gouvernement de Vichy (La Crise de l’art moderne, 1944), de 1940 à 1944. Collaborateur encore en 1944 à la revue Grand Magazine illustré de la Race : Revivre, il échappa à l’épuration, son décès survenant, mais fut inscrit par le Comité national des écrivains dans sa liste des auteurs « interdits ». (Source : Wikipédia)