Prosper MÉRIMÉE

Prosper Mérimée, né le 28 septembre 1803, et mort le 23 septembre 1870 est un écrivain, historien et archéologue. Issu d’un milieu bourgeois et artiste, Prosper Mérimée fait des études de droit avant de s’intéresser à la littérature et de publier dès 1825 des textes, en particulier des nouvelles qui le font connaître et lui vaudront d’être élu à l’Académie française en 1844.En 1831, il entre dans les bureaux ministériels et devient en 1834 inspecteur général des monuments historiques. Proche de l’impératrice Eugénie, il est fait sénateur en 1853 et anime les salons de la cour, par exemple avec sa fameuse dictée en 1857. L’œuvre littéraire de Prosper Mérimée relève d’« une esthétique du peu» et son écriture se caractérise par la rapidité et l’absence de développements qui créent une narration efficace et un réalisme fonctionnel adaptés au genre de la nouvelle, mais ce style a parfois disqualifié les œuvres de Mérimée auxquelles on a reproché leur manque de relief, ainsi Victor Hugo écrit : « Le paysage était plat comme Mérimée ». (Source : Wikipédia)

Le seul roman de Mérimée , la Chronique du règne de Charles IX (1829) est un essai constitué d’une série de portraits et de scènes typiques dans lesquelles l’Histoire semble n’être qu’un prétexte.