Henri MURGER

Henri Murger, né le 27 mars 1822 à Paris où il est mort le 28 janvier 1861, est un écrivain français.
Fils d’un concierge-tailleur, il passe sa jeunesse parmi les “Buveurs d’Eau”, un groupe d’artistes-bohémiens du Quartier latin que fréquentera notamment le photographe Nadar. Cette expérience lui inspire un ouvrage, Scènes de la vie de bohème, d’abord publié en 1848 dans Le Corsaire, et qui obtient un succès triomphal que prolongera une adaptation théâtrale aux Variétés (22 nov. 1849). Plus tard, Puccini en tirera son fameux opéra, La Bohème, en 1896 et Aki Kaurismaki le portera au cinéma.
Secrétaire du comte Léon Tolstoï, collaborateur de différentes revues littéraires dont La Revue des Deux Mondes, il fut auteur dramatique à succès. Ballades et fantaisies (1854) et Les Nuits d’hiver (1864) sont ses deux recueils de poésie. L’un de ses compères, Théodore de Banville, célèbre les héroïnes de Murger par un poème tout simplement intitulé « À Henri Murger » (Odelettes, 1856). (Source : Wikipédia)