OVIDE
Ovide, en latin Publius Ovidius Naso est un poète latin qui vécut durant la période qui vit la naissance de l’Empire romain.
Son surnom Naso lui vient de son nez proéminent (tout comme Cicéron, dont le surnom signifie pois chiche, qu’il devait à la verrue d’un de ses ancêtres). Il naît un an après l’assassinat de Jules César, est adolescent lorsqu’Auguste s’empare du pouvoir pour transformer la République en Empire, et meurt trois ans après ce premier empereur.
Dès son jeune âge, il est attiré vers la poésie ; il consentit toutefois à étudier le droit à Rome, pour obéir à la volonté de son père.
Il est l’auteur de plusieurs œuvres qui ont fait date dans la littérature latine. On distingue trois grandes périodes: les œuvres de jeunesse, à inspiration élégiaque et érotique, parmi lesquelles “Les Amours”, “l’Art d’aimer”, “les Héroïdes”, “Les Remèdes à l’amour” et les “Produits de beauté pour la femme” ; les œuvres à inspiration épique, “les Métamorphoses” et “les Fastes” ; enfin, les œuvres d’exil, “les Tristes” et “les Pontiques”. Il est également l’auteur d’une tragédie aujourd’hui perdue, “Médée”, et d’un “Contre Ibis” et des “Halieutiques”.
Les raisons de son exil restent mystérieuses: les propos subversifs tenus dans “l’Art d’aimer” sont la raison principale invoquée par les critiques. Selon d’autres, il aurait été le témoin d’une scène à laquelle il n’aurait pas dû assister, ou encore il aurait œuvré au sein d’un complot contre l’empereur. (Source : Babelio)