LA RELIGIEUSE

140,00

Denis DIDEROT

Victor LHUER

ARC EN CIEL

Illustrations enluminées au pochoir de Victor LHUER
Editions Arc en ciel, 1943 (Achevé d’imprimer 1942)
In-8° – 245 pages
Dimensions : 190 x 230
Exemplaire n°805 sur vélin
Reliure demi-basane caramel à coins signée MULLER
Dos à 3 forts nerfs
Tête dorée
Couverture et dos illustrés conservés
Intérieur impeccable

Remarques : Frottements aux nerfs et petite griffure au second plat (photos)

Un de ses amis, le marquis de Croismare, s’étant intéressé au sort d’une jeune femme qui demandait à sortir du couvent où elle avait été placée contre son gré, Diderot eut l’idée facétieuse, en 1760, de lui adresser des lettres prétendument écrites par la religieuse qui lui demandait secours. Le marquis tomba dans le piège, une correspondance s’ensuivit, et l’écrivain, pris à son propre jeu, finit par composer les mémoires que Suzanne Simonin était censée avoir écrits à l’attention de Croismare.

« Effrayante satire des couvents » – la formule est de Diderot -, ce roman d’une destinée malheureuse est d’une impitoyable vérité. Mais d’une vérité également engagée, car derrière la voix de Suzanne résonne celle de l’auteur lui-même, qui ne consent pas à voir l’épanouissement humain entravé par l’enfermement ni les exigences de la nature bafouées par la complaisance conjointe des familles et de l’église. Diderot y est présent tout entier.

Le texte de Diderot s’inspire de sources historiques et littéraires.

L’histoire est inspirée de celle d’une religieuse de l’abbaye de Longchamp nommée Marguerite Delamarre, qui avait fait parler d’elle dans les salons en 1758, pour avoir écrit à la justice, demandant d’être libérée du cloître où ses parents l’avaient enfermée. En effet, elle est l’enfant illégitime entre sa mère et un autre homme que son père. De peur d’aller en enfer, sa mère, par un chantage affectif, la persuade d’aller dans ce couvent. Diderot intègre certainement à son roman des éléments de la vie de sa sœur, morte folle au couvent. 

Victor Lhuer est un dessinateur, peintre français, né à Bucarest (Roumanie) le 9 septembre 18761 et mort en 1952 à Paris.

Il fut diplômé de l’École nationale supérieure des arts décoratifs, spécialisé dans les costumes et la haute couture et dessinateur pour le couturier Paul Poiret. Il a illustré “Le Costume breton de 1900 à nos jours” en 1943.

Commentaires

Soyez le premier à laisser votre avis sur “LA RELIGIEUSE”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *