QUO VADIS ?

45,00

Henryk SIENKIEWICZ

Paul DERAMBURE

Éditions ATHÊNA

Illustrations, fronts-de-chapitre, bandeaux
et culs-de-lampe de DERAMBURE
Editions Athêna, 1950
Collection "Athêna-Luxe"
In-8° - 262 pages
Dimensions : 150 x 195
Reliure demi-chagrin bleu à coins
Dos à 4 nerfs et décors peints collés
Tête dorée
Couverture illustrée conservée
Exemplaire n°2317 sur Grand vélin
Intérieur en très bon état
Bel exemplaire bien relié

Remarque : Dos légèrement insolé

“Je songe à une grande épopée chrétienne où je voudrais introduire saint Pierre, saint Paul et Néron, la première persécution, et donner une série de tableaux tellement universels et magnifiques que l’on serait obligé de les traduire du polonais dans toutes les langues” : telle était l’ambition de Henryk Sienkiewicz lorsqu’il entreprit, en 1895, la rédaction de Quo Vadis ?. Pari gagné : l’année suivante, le roman est traduit en Europe et aux États-Unis – les Français attendront jusqu’en 1900 pour être gagnés à leur tour par la ” sienkiewite aiguë “. Pétri de culture latine, “Quo Vadis ?” fascine, parce qu’il conjugue apologie du christianisme et érotisme diffus, fresques grandioses et détails cocasses. L’action se déroule à Rome, en 64 après J.-C. : dans la maison de Plautius, Vinicius, patricien romain, s’éprend de la chrétienne Lygie. Le récit de leurs amours tourmentées nous plonge au cœur du règne de Néron, sombre figure du paganisme décadent : il nous convie aux festins orgiaques organisés sur un immense radeau aux poutres dorées, autour duquel nagent de jeunes esclaves déguisées en sirènes et en nymphes ; ou encore dans l’amphithéâtre romain, où les chrétiens sont sauvagement livrés aux chiens et aux lions sous les yeux de la foule enivrée de sang… À propos de cette œuvre culte, qui valut à Sienkiewicz le prix Nobel de littérature en 1905, Henry de Montherlant affirmait : ” Je pèse bien mes mots avant de tracer ce que c’est en vérité dans “Quo Vadis ?” que j’ai appris à écrire… “

La maison Athéna se spécialise en 1946 dans des tirages d’ouvrages de luxe à tirage restreint  distribués dans les librairies de qualité.

Basée au 78, boulevard Saint-Michel à Paris 6°, elle emploie de nombreux illustrateurs pour ses collections de prestige : Raoul Auger, Edou Martin, André Hofer, Joseph Hémard, André Michel ou Jacques Camus participent aux dessins, mais un illustrateur sort du lot : Paul Derambure.

Peu de choses ont filtré sur la vie de Derambure. Il a fait partie de l’Atelier 63 situé au 10 rue des Pyramides à Paris. Avec ses collègues Robert Gigi, Raymond Poivet et Christian Gaty ils dessinent dans une soupente sous les toits. Paul Derambure dessine aussi pour les éditions MDI réservée au jeune lectorat au début des années 60, puis disparait… Dommage, il aurait pu devenir un grand dessinateur de littérature populaire.

Commentaires

Soyez le premier à laisser votre avis sur “QUO VADIS ?”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *