ROBINSONS SOUS-MARINS

70,00

Emile DRIANT

Georges DUTRIAC

FLAMMARION

Illustrations de Georges DUTRIAC

Éditions Flammarion, 1907

In-4° - 195 x 275 - 426 pages

Reliure en percaline rouge
Plat illustré polychromé signé Engel
Initiales de l'éditeur estampées sur le deuxième plat
Toutes tranches dorées
Plats biseautés
Bel exemplaire sans rousseur

Remarques : Dos légèrement insolé - Accroc à la percaline d'un coin inférieur

C’est le récit, d’une grande intensité dramatique, de la survie de deux hommes prisonniers dans un sous-marin naufragé au fond de la baie de Bizerte. Le livre est inspiré de faits réels : le naufrage du sous-marin « Farfadet », le 6 juillet 1905, et du sous-marin « Le Lutin », le 16 octobre 1906, dans des conditions identiques et au même endroit. Danrit y met en scène ses propres enfants qui joueront un rôle décisif dans le sauvetage des deux rescapés. ​

Avec la complicité de l’un de ses amis, qui commande le sous-marin « Libellule », un officier de l’armée de terre participe à une plongée dans la rade de Bizerte. Mais, à la suite d’une défaillance mécanique, le submersible se trouve bloqué par cinquante mètres de fond. Deux hommes seulement survivent : le narrateur et un matelot. Manquant de vivres et peu à peu privés d’air, ils connaissent de terribles moments, que Danrit évoque avec un terrible réalisme. Il faudra l’intervention de moyens importants pour parvenir enfin à délivrer les deux hommes. Mais c’est grâce à une jeune fille, Marie-Thérèse, et à son frère Georges, tous deux enfants d’un certain Commandant D…., que la Libellule a pu être repérée et sauvée. A l’aube de l’emploi du submersible, Danrit n’hésite pas à décrire dans le détail la terrible agonie que connaîtront de nombreux marins, glorifiant ainsi leur engagement au service d’une arme difficile, dans laquelle il voit toutes les possibilités pour les guerres futures.

Georges Pierre Dutriac, né le 17 novembre 1866 à Bordeaux 1e et mort le 17 mars 1958 à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne), est un peintre et illustrateur français.

Actif de 1902 à 1942, Dutriac a exposé au Salon de la société des artistes français à partir de 1893. Fréquemment sollicité par les éditeurs parisiens, il a illustré des dizaines de romans, dont ceux de Jules Verne, Émile Driant, Gaston Chérau, Gyp ou Magdeleine du Genestoux et fourni des dessins à l’Illustration.

Commentaires

Soyez le premier à laisser votre avis sur “ROBINSONS SOUS-MARINS”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *