UN COEUR VIERGE

80,00

Eugène MONTFORT

Charles-Auguste EDELMANN

MORNAY

Illustrations : en-tête, culs-de-lampe, lettrines et frontispice en couleurs de EDELMANN
Editeur : Mornay, 1926
31ème volume de la collection “Les Beaux Livres”
In-8° – 212 pages
Dimensions : 160 x 205
Exemplaire n° 221 sur Rives
Reliure demi-chagrin vert d’eau à coins
Dos à 4 nerfs
Tête dorée
Couverture conservée
Intérieur impeccable

Remarque : Dos insolé – Frottements dos et coins

Roman dont l’intrigue amoureuse se déroule à Houat, dans la Morbihan, ce qui permet à l’auteur de combiner éléments de réalité sur l’île au début du XXème siècle et fantaisie littéraire.

Comme j’avais écrit, à la louange de Chausey, quelques pages remplies de ce bonheur, et qui sentaient le sel et le varech, je reçus une lettre de Marcel Schwob, qui disait que certes Chausey était bien, mais que dans l’Atlantique il connaissait quelque chose de mieux encore, de plus isolé, de plus curieux : Hoëdic et Houat.

Originaire d’Alsace, Charles Auguste Edelmann aura dans sa carrière traité tous les sujets, du nu aux natures mortes, du portrait au paysage. Il aura manié toutes les techniques et supports, travaillant l’huile, le pastel, l’aquarelle, le dessin. Peintre, il fut également graveur et un illustrateur particulièrement prolifique. Ce mélange des genres pourrait-on dire, fut peut-être un frein à sa renommée, et comme de nombreux artistes de l’entre-deux-siècles, Charles Auguste Edelmann laisse une œuvre confidentielle, talentueuse, et le terme du critique est juste, “élégante”.

Il naît en 1879 à Soultz-Sous-Forêts dans le Bas-Rhin. Son éducation, apprend-on, fut rigide. Charles-Auguste débute sa carrière auprès de Diogène Maillart (1840 – 1926), puis auprès du grand Jean-Léon Gérôme (1824 – 1904) et de Ferdinand Humbert (1842 – 1934). Fort de ce solide apprentissage, il expose néanmoins assez tardivement au Salon à compter de 1909. Bien que devenu parisien, l’artiste ne délaisse pas sa région où il expose régulièrement. Il devient sociétaire des artistes français en 1912 mais la guerre le rattrape avec la mobilisation générale d’août 1914. Charles Auguste Edelmann se marie à Jeanne Alexandrine avant d’être incorporé. Après quatre années de guerre, devenu lieutenant, il sera fait Chevalier de la Légion d‘honneur pour faits d’armes.

Les paysages de l’artiste plus tardifs et rares, feront dire à l’écrivain Francis de Miomandre dans un long article dédié au peintre : « Lui ferais-je un reproche ? Il est doué merveilleusement pour le paysage et il n’en a presque pas fait. Les quelques rares études que j’ai vues de lui (site de Bretagne, de Normandie, de Provence) sont d’une largeur, d’une puissance, et d’une simplicité peu communes. ». L’artiste aura été l’illustrateur de nombreux ouvrages de grands écrivains (Balzac, Musset, Courteline, Kessel, Wilde). Il s’éteint en novembre 1950 à Paris à l’âge de 71 ans.

Commentaires

Soyez le premier à laisser votre avis sur “UN COEUR VIERGE”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *