UN DE BAUMUGNES

VENDU

Jean GIONO

André COLLOT

LA BELLE ÉDITION

Gravures hors-texte, en-tête et lettrines de André COLLOT
La Belle Édition, sd
In-8° – 178 pages
Dimensions : 155 x 210
Exemplaire n° 871 sur vélin de Lana
Reliure demi-chagrin brun
Dos à 4 nerfs
Couverture conservée
Intérieur impeccable

Remarque : Dos insolé

À la Buvette du Piémont, un vieux journalier est attiré par un grand gars qui paraît affreusement triste ; il provoque ses confidences : Albin vient de la montagne, de Baumugnes. Trois ans auparavant, il était tombé amoureux fou d’une fille qui s’est laissé séduire par le Louis, « un type de Marseille, un jeune tout creux comme un mauvais radis». Le Louis ne lui avait pas caché que son intention était de mettre la fille sur le trottoir. Depuis, Albin est inconsolable, traînant de ferme en ferme, sans se résoudre à remonter à Baumugnes.Alors le vieux, qui n’est que bonté, décide d’aider Albin…
Rempli d’amour, de tendresse et de fraîcheur, Un de Baumugnes est le deuxième roman de la trilogie de Pan, les deux autres étant Colline et Regain.

Un de Baumugnes est un hymne à la terre. Dans ce roman, l’auteur accorde à celle-ci un pouvoir extraordinaire puisqu’elle a la capacité de guérir tous les maux. Ceux qui sont ses enfants sont à son image ; purs, bons, généreux et ne connaissent pas le mal. Ils vivent en parfaite symbiose avec la terre et ceci est attesté par l’abondance des images.

André Collot, (1897-1976), est un peintre, graveur et illustrateur.

Prolifique, reconnu pour ses illustrations de livres grivois et érotiques dès 1931, il a exposé au Salon d’automne et au Salon des artistes indépendants en 1942 et en 1943.

Avant et après la  Seconde Guerre mondiale, il produisit une grande quantité d’illustrations (eaux fortes, gravures sur verre, bois), parfois pour des ouvrages non datés et édités de façon clandestine.

Les plaisanciers et les amateurs de littérature maritime n’oublient pas qu’il fut l’ami et l’équipier de l’écrivain Jacques Perret dont il illustra bon nombre de livres, notamment le drôlatique rôle de plaisance journal de bord d’une improbable croisière entre Honfleur et Santander (mais qui se termine en queue de poisson quelque part devant  Cherbourg) à bord du Matam, le petit voilier que l’écrivain-polémiste avait acheté avec l’argent du prix Interallié.

Commentaires

Soyez le premier à laisser votre avis sur “UN DE BAUMUGNES”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *