Hugues REBELL

Hugues Rebell est un écrivain méconnu, souvent considéré rapidement comme un auteur érotique, voire pornographique, dont on ne retient généralement qu’un seul titre, Les nuits chaudes du Cap Français, qui lui a valu le prix Nocturne en 1966. Pourtant, c’est aussi un poète dont Les Chants de la pluie et du soleil, dédiés à son ami René Boylesve, ont inspiré André Gide dans Les Nourritures Terrestres. Il était également connu comme un polémiste proche du royalisme dans Union des trois aristocraties (celles du nom, de l’argent et du talent), ce qui lui valut d’être remarqué par Charles Maurras et l’Action française. En 1896, il rencontre Juliette qui sera Juliette Fournier, l’héroïne de La Câlineuse (1899), roman autobiographique dans lequel le personnage de Pierre Chaperon évoque l’écrivain Jean Lorrain.
En 1898, il publie “La femme qui a connu l’Empereur”, roman d’histoire contemporaine et, en 1902, son dernier livre et le plus célèbre, “Les Nuits chaudes du Cap français”.
Harcelé par ses créanciers, miné par l’arthrite, il est désormais pauvre et presque mourant. Pour fuir les huissiers, il quitte son appartement du boulevard des Batignolles pour un immeuble sordide du 10 rue des Francs-Bourgeois. Il ne sort plus guère que la nuit.
Il y meurt d’une péritonite en 1905, ruiné mais au milieu de ses livres précieux dont il refusait de se séparer.

Le Prix Hugues Rebell est remis chaque année à Nantes depuis 1991, par l’association Les livres de l’Ouest, afin de faire la promotion des livres de la région. (Source : Wikipédia)