Le livre du thé

LE LIVRE DU THÉ

Kakuro OKAKUSA

Okakura rédigea Le Livre du thé en 1906 en anglais afin de transmettre aux Occidentaux l’atmosphère et l’esprit mêmes de la cérémonie du thé (cha no y ) et de la voie du thé (chado), considérée comme un mode de vie à part entière. Pour souligner la dimension religieuse de la voie du thé, Okakura parle aussi de « théisme » et de « culte du thé » – sa vision s’enracinant dans les valeurs religieuses du bouddhisme, du taoïsme et du confucianisme. Une petite chose, comme boire une tasse de thé, obéit ainsi à un rituel précis et devient une intense communion spirituelle, en même temps qu’une expérience esthétique : l’écoute de la voie intérieure est enchevêtrée de peinture et de calligraphie, de poésie, de philosophie, d’art céramique et d’art floral. En dépit de son titre, le Livre ne doit pas être considéré comme un manuel consacré au thé. Il s’agit plutôt d’un essai ou, mieux encore, d’un hymne à la culture, à l’esthétique, à l’esprit du thé en tant que symbole, image paradigmatique de l’âme asiatique.

1000,00

Aquarelles de J. A. TOHNO reproduites par SAUDÉ

Les Bibliophiles du Faubourg, 1930

Traduction française par Gabriel Mourey, d'après l'édition originale parue en 1906 en Angleterre

Tirage à 110 exemplaires sur Annam Impérial à la cuve fabriqué au Village du Papier près Hanoï

Exemplaire n°59 nominatif pour Jules CARBONEL (Imprimeur-Editeur à Alger)

In-8° - 121 pp - Dimensions de l'étui : 21 cm x 27 cm

Reliure "à la japonaise" de CANAPE & CORRIEZ

Plats recouverts de soie

Chemise à rabats fermant par deux attaches nacrées au bout de lanières de cuir

Idéogrammes (Kanji) brodés sur le 1er plat

Boitier recouvert d'un papier imprimé

Parfait état intérieur