L’ENNEMI DE LA MORT

35,00

Eugène LE ROY

Maurice ALBE

Jean FLORY

En-tête, culs-de-lampe et lettrines gravés sur bois de Maurice ALBE

Jean Flory, Editeur - 1936
EDITION ORIGINALE

Exemplaire n°879 sur Alfa Navarre

Demi-maroquin bordeaux
Couverture  conservée

In-8° - 434 pages
Dimensions : 155 x 205

Remarque : Rousseurs éparses

L’Ennemi de la Mort est l’œuvre culminante d’Eugène Le Roy, à coup sûr la plus personnelle, la plus riche d’idées et de sentiments, mais aussi la plus désespérante. Lorsque le docteur Charbonnière s’éteint, haï de tous ceux qu’il a voulu sauver, après avoir usé de ses forces et dépensé sa fortune à convaincre les paysans de la Double d’assécher leurs étangs afin de débarrasser cette mortelle région des maladies qui la consument et de la noire misère qui l’étreint, il semble qu’on touche, le fond de l’amertume humaine. Une sorte de mysticisme intransigeant, sombre et sans espoir, plane sur cette fin tragique. Alfred de Tarde L’Esprit périgourdin et Eugène Le Roy, 1921

Commencé le 30 septembre 1904 et achevé d’ébaucher le 31 décembre 1906, ce roman sera le dernier d’Eugène Le Roy et le seul à être publié après sa mort.
Déjà affaibli, il en termine la mise au net le 12 mars 1907 avec l’aide de son fils Richard et charge son ami Edouard Michaud de corriger les futures épreuves. Il n’en voit paraître de son vivant qu’un seul extrait, publié le 27 avril suivant dans la revue Pages libres, et s’éteint le 6 mai 1907.

Maurice Albe, né le 15 janvier 1900 à Beaugency et mort le 9 janvier 1995 à Périgueux, est un peintre, graveur et sculpteur français.

Il est directeur et professeur de l’école municipale de dessin et arts décoratifs de Périgueux de 1947 à 1990.

Il expose de 1925 à 1927 au Salon des Indépendants puis au Salon d’automne (1928) et dans des galeries parisiennes et bordelaises.

Illustrateur d’oeuvres d’Eugène Le Roy, on lui doit le dessin de la couverture du magazine d’art A. B. C. ainsi que des ornementations de textes d’André Lamarque et de Gaston Derys. Ses estampes sont principalement des gravures sur bois.

Commentaires

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’ENNEMI DE LA MORT”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *