LES CONTES DE JACQUES TOURNEBROCHE

140,00

Anatole FRANCE

Léon LEBÈGUE

CALMANN-LÉVY

Illustrations de Léon LEBÈGUE

Calmann-Lévy, 1909

In-8°
Dimensions : 140 x 200

Reliure plein cuir marron
Plat supérieur et roulette intérieure estampés à froid
Dos à 7 nerfs
Toutes tranches rouges
Couverture et dos conservés
Intérieur impeccable

Le recueil Les Contes de Jacques Tournebroche(1908) réunit neuf récits d’Anatole France publiés dans des journaux et revues. 

Les récits, dus à l’invention malicieuse de Jacques Tournebroche, voilent leurs traits satiriques sous les grâces anciennes des règnes de Charles VII, de Louis XI et de Louis XIV tels Le Miracle de la pie ou La Leçon bien apprise par dame Violante sous la direction du bon frère jean Turelure
Certains récits sont placés sous l’invocation de Clio, muse de l’Histoire. Anatole France imagine la mort du poète Homère ou la vie d’un chef gaulois, et fustige les politiciens sous le masque des gibelins ou du Bonaparte de l’An VIII.

Léon Lebègue , né à Orléans (Loiret) le 7 novembre 1863, et mort en 1944, est un lithographe, graveur, affichiste et illustrateur.

Léon Lebègue commence sa carrière à Paris, vers 1885, aux côtés de Paul Colin, alors inspecteur des Beaux-Arts. Ce dernier le remarque et lui permet de suivre les cours du peintre Jean-Léon Gérôme à l’École des beaux-arts de Paris. Il débute dès les années 1890 une carrière d’illustrateur pour les journaux satiriques : Soleil du Dimanche, Le Rire, La Plume, Le Gaulois, La Vie en rose, Au Quartier Latin, Le Patriote Illustré, Le Cycle, La Revue moderne, Grimace, Nos Caricatures, L’Illustré national, Gil Blas illustré, Le Courrier français, Le Goût parisien. Il réalise également de nombreux menus, programmes, cartes de visite illustrées, couvertures de livres, culs-de-lampe, ex-libris ainsi que les illustrations de nombreux ouvrages : Boitelle, Le Remplaçant, Les 25 francs de la supérieure, La Patronne et d’autres nouvelles de Guy de Maupassant ; Les Regrets de la Belle Heaulmière de François Villon ; mais aussi des œuvres d’Anatole France, Honoré de Balzac, Théodore de Banville, Joris-Karl Huysmans, Pierre Louÿs ou Alfred de Musset. Léon Lebègue est notamment connu pour avoir réalisé de nombreuses affiches publicitaires dont celle du Salon des Cent de 1895.

Épris à la manière des Achille Devéria et Célestin Nanteuil du romantisme, de toutes les chroniques du Moyen Âge, des belles histoires de la Renaissance […] Léon Lebègue donne avec profusion, dans des pages qui sont autant de chefs-d’œuvre de fini, de verve satirique ou d’observation, la mesure d’un esprit inventif, primesautier et charmant […] Le joli, le léger, l’infiniment petit dans l’ornement l’attirent. Les périodiques illustrés se disputèrent les trouvailles toujours heureuses de cet artiste exquis, spirituel et érudit. Et c’est ainsi que, peu à peu, continue de se répandre, par le monde, le nom déjà admiré et sympathique du jeune maître ès caprices et inventions d’images. »

La renommée de Lebègue ne s’est jamais tarie dans les milieux initiés des collectionneurs de dessins et d’affiches de la période Art nouveau.

Commentaires

Soyez le premier à laisser votre avis sur “LES CONTES DE JACQUES TOURNEBROCHE”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *