MESSIEURS LES RONDS DE CUIR – BOUBOUROCHE

45,00

Georges COURTELINE

André GALLAND – Pierre FALKÉ

ÉDITIONS LITTÉRAIRES DE FRANCE

llustrations de André GALLAND et Pierre FALKÉ

Editions Littéraires de France, sd

2 titres reliés en un volume in-8° - 243 + 316 pages
Dimensions : 150 x 195

Reliure demi-maroquin rouge
Dos à 4 nerfs
Couverture  conservée
Tête dorée

Intérieur en très bon état

REMARQUE : Dos insolé

Messieurs les ronds-de-cuir  : Fonctionnaire au ministère des Cultes où il s’ennuya ferme pendant quatorze ans tout en pratiquant assidûment l’absentéisme, s’assurant la complicité d’un expéditionnaire qui le déchargeait d’une grande partie de son travail, Courteline mit à profit son sens de l’observation et de la dérision pour, comme avant lui l’avait fait Balzac avec les Employés (1837), brosser un tableau satirique de la vie de bureau. Avec la même verve caustique qui l’avait animé lorsqu’il décrivait la vie militaire dans les Gaîtés de l’escadron (1886) et le Train de 8 h 47 (1891), il détaille les turpitudes administratives dans une série de portraits au vitriol et d’épisodes truculents liés entre eux par le fil ténu d’une très mince intrigue: les démarches du conservateur du musée de Vanne-en-Bresse pour entrer en possession du legs d’un certain Quibolle.

Boubourochenouvelle considérée comme son chef-d’œuvre. Sa principale cible est le petit bourgeois enfermé dans ses petitesses et ses mesquineries, frustré par un perpétuel sentiment d’infériorité. 

Commentaires

Soyez le premier à laisser votre avis sur “MESSIEURS LES RONDS DE CUIR – BOUBOUROCHE”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *